La course à pied Les blogs courseapied.net : yannnn

Le blog de yannnn

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens

  • A venir

Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-11-22 18:00:03 : ouveture de mon blog... de yann à yannnnn

2004 : tombé dans la marmite

Il y a 3,5 ans, je me suis mis à courir. Seul, partant d’un passé sportif d’un creux d’une profondeur abyssale, sans repère, mon optique première visait à me fournir un minimum de caisse pour me permettre de faire des treks (ce que je fis plus tard deux fois dans le désert saharien et à l’assaut de quelques sommets alpins et tanzaniens) et, « un jour dans ma vie», pour boucler un marathon.

En mars 2004, j’ai épinglé mon premier dossard (un plaisir resté depuis intact !), me suis aligné sur un 10km, bouclé 44’45. J’étais heureux comme un pape… puis, « oubliant » que c’était un moyen et non une fin, j’ai adopté la course à pied (CAP) comme un bol d’oxygène, de liberté et d’épanouissement… à force d’entraînement, parfois ingrat sur le bitume du XIIIème arrondissement, j’ai réussi à améliorer mon chrono à 41’ en 2006. A ce stade, parce qu’ « aller plus loin pour voir » est l’obsession de chaque sportif, j’ai décidé de monter sur le semi marathon. Je me suis régalé, j’avais trouvé ma distance, moins violente que le 10 : 21,1km ! OUééééé ! 1h32, yes ! De belles cartes postales glanées au passage : ce premier 10km en bas de la bastille, ce départ de mon premier semi sous la neige, ce passage devant la mairie de Paris parée des anneaux Olympiques de Paris 2012, le retour sur mes terre d’enfance (Angers, Lorient), des sensations pelotons du tour de France, que du bonheur !!! On en reveut encore…

2005 : du monde dans ce village gaulois !

Puis vint le forum Courseaped.net (merci Serge !) et les Vincennus (prononcez : 20scènu). Mon approche de la course à pied a pris un tournant : pas tant quant aux des perf’, non, mais au niveau de la notion de partage, d’apprentissage, d’encouragement mutuel… la CAP a alors gagné en qualité humaine, prenant une véritable dimension « sport co ». Grâce à internet, les échanges nourris ont débouché sur la rencontre d’une bande sympa de coureurs qui s’entraînent dans le bois de Vincennes, ce qui a abouti à un plaisir de la pratique de la CAP magnifié. Vive la bonne humeur, la joie et la complicité ! Ouéééé !

Ce qui m’a touché, c’est la simplicité qui habite cette communauté. J’y côtoie des 100 bornards, des mecs qui ont des perfs de champion, qui font faits des courses et des exploits à ne plus les compter, des performeurs qui pratiquent depuis plus de vingt ans… et s’ils ont le regard parfois lointain, l’émotion du souvenir de telle ou telle course, ils ont un réel souci du partage, là, aujourd’hui, maintenant, un partage non pas de (bon) performeur à (piètre) performeur, mais de coureur à coureur. Ces champions sont d’une simplicité telle qu’on en oublie sa médiocrité relative. Désolé Chronos : pas de complexe d’infériorité dû à la référence chronométrique ! D’ailleurs, la « médiocrité relative » est même un jugement proscrit, qui se fane per se au fil des kilomètres partagés à l’entraînement. Car chacun fait avec ce qu’il peut, son corps, son passé de sportif, les aptitudes ou inaptitudes naturelles, le respect de soi-même, et tout bêtement avec ses contraintes de vie. L’humilité est grande, parce qu’il est vrai aussi que la machine peut vite se dérégler –blessure, un jour sans, etc-, l’équilibre est précaire, la fragilité élevée. Les coureurs à pied ne sont pas des saints : la spécificité du sport aide à l’humilité.

L’esprit de pratique de la CAP dans ce groupe, c’est donc une philosophie d’un sport de dépassement de soit plus que dépassement des autres. Se connaître, se perfectionner, apprendre à mieux courir, bien récupérer, bien se ravitailler, bien doser ses entraînements sont autant de points de réglages fins à trouver que la préoccupation de l’adversaire est reléguée au second rang, pour dire : au 200 derniers mètres d’un 10 km pour le fun du « on se tire la bourre pour ce dernier sprint », soit 2% ,et encore, c’est plus par émulation et amusement que le couteau entre les dents des sprinteurs du Tour de France. Je n’ai jamais glané de médaille, suis certes loin de me soucier de faire un podium, mais même les vainqueurs de coupe que je connais parlent de la victoire comme d’une cerise sur le gâteau, de leur course comme du gâteau. Ces vainqueurs m’ont au contraire guidé sur le chemin de la CAP, sans économie, avec générosité.


2006 : l’année du premier marathon, flop

Préparer un marathon est plus difficile que préparer un 10k car il exige une préparation spécifique et un entraînement invisible (repos, alimentation, etc…) exigeant, et qu’il faut aller à ses limites sans se brûler les ailes. En 2006, la préparation au marathon de La Rochelle a été avortée : en pleine prépa, j’ai dû poser genou à terre. Pfiouou quelle douleur... d’abandonner. Là, on ne relativise pas tout tant la CAP est devenu l’obsession du moment : tfl, lombalgie, périostite…c’est dur de renoncer mais la route vers le sésame passe parfois par des moments difficiles. Se connaître, accepter ses limites, composer avec les douleurs, savoir « baisser d’un cran » pour ménager la monture, a été l’apprentissage de cet épisode, dont l’expérience acquise proscrit aujourd’hui la qualification d’échec.


2007 : à suivre

Les réactions

Par Rodie, le 2007-11-22 18:12:43
Tu as su tourner la page de 2006, maintenant tu es à 3 jours d'un marathon, alors bravo, rien que pour ce premier exploit. Je te dis à dimanche et garde "l'oeil du tigre" d'ici là

Par Fred, le 2007-11-22 18:36:40
Salut Yannnnn, à dimanche !
Fred

Par Brinouille, le 2007-11-22 18:50:23
welcomeu !

Par Krusti, le 2007-11-22 19:06:35

Salut Yannnnn tu me donnes une idée, je vais peut-être créer un post de Krusti à Krustiiiiiiiiii
Une mode est née... ;-))

Par xuxu, le 2007-11-22 20:13:12
Bonne chance pour dimanche et bienvenue à ton blog!!

Par SteFun, le 2007-11-22 21:13:02
C'est super que t'ais créé ton blog ! J'ai hâte de lire ton compte-rendu de dimanche prochain :-)

Par , le 2007-11-23 08:04:27
tu as écrit OUVETURE dans ton titre il manque le R

Par Krusti, le 2007-11-25 20:42:49

Et depuis un marathon au compteur si je suis bien ?
A suivre l'ami.

Par Delphine, le 2007-11-25 21:07:09
Salut Yann,

Bienvenue dans le monde des bloggeurs!
Félicitations pour ton premier marathon aujourd'hui. On attend donc le CR!
Bonne récup

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)

Les 5 billets précédents

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net